BOD Post Card 12 web klein

Noël est la fête du partage... Laissez les personnes qui vous tiennent à cœur savoir qu’elles ne sont pas seules

 

Dans de nombreuses cultures, pour les fêtes de Noël, il importe avant tout de passer le temps en famille. Cette tradition est une des raisons principales de la fête de Noël. Noël étant une fête chrétienne, ce jour symbolise la naissance de Jesus, qui n’est pas que le fils de Dieu, mais également le fils des êtres humains. La naissance d’un enfant est traditionnellement célébrée en famille, indépendamment de la croyance de chacun. Cet idéal de la famille est renforcé par notre culture, notre communauté et par des propagations dominantes.

Néanmoins, le temps en famille est plus compliqué qu’il ne paraît: des séparations, des divorces, de grandes distances ou d’autres problèmes au sein de la famille sont de nature à provoquer des tensions comme par exemple des problèmes au niveau financier ou au niveau santé. En d’autres termes, comme la composition traditionnelle de la famille en soi est en voie de changement, le potentiel pour des conflits supplémentaires durant cette période risque d’être accru. De longs voyages, les déplacements d’un endroit à l’autre, les visites de personnes différentes, ainsi que des logements temporaires peuvent éveiller un stress supplémentaire. La période de Noël devient de plus en plus une période de pression extrême pour les familles. Des dépenses pécuniaires de nature à accabler les budgets, sont inévitables pour couvrir les frais de voyage, les cadeaux, les repas de fête ainsi que des articles de luxe. Les réunions en famille, après une période plus ou moins prolongée de distance, peuvent faire réapparaître d’anciens conflits, surtout si l’alcool entre en jeu. Les attentes en vue d’un joyeux Noël et les idéaux placés par la société peuvent représenter un grand fardeau pour tous les membres de la famille. Ce fait est accentué par des messages qui suggèrent une période agréable.

En notre qualité d’adultes, nous devons être conscients du fait que certains enfants et adultes dans notre entourage peuvent se trouver dans une situation similaire et ressentent éventuellement un sentiment d’anxiété ou d’exclusion de cet enthousiasme. La honte peut être à l’origine de ces sentiments négatifs, d’autant plus si tout le monde est supposé être heureux. Il peut paraître très difficile de s’ouvrir au sein de la famille, dans la crainte de ne pas offenser les personnes qui leur sont chères. Au cas où vous êtes inquiété pour un enfant, un jeune adulte ou un ami, vous pouvez l’aider en lui demandant comment il se sent pendant cette période de Noël. Souvent les personnes concernées ressentent que leur problème particulier n’est pas partagé, elles sont soulagées d’autant plus en sachant qu’elles ne sont pas seules.

En qualité de parents cela peut être utile de planifier d’avance, surtout si vous avez l’intention de visiter la famille ou des amis qui habitent à des endroits éloignés de votre domicile. Essayez d’inclure les enfants en âge plus avancé dans vos préparations et veillez à ne pas vous déplacer de trop, ceci risquant de dérégler les plus jeunes enfants et de les surexciter. Les enfants sont très sensibles au stress de leur entourage. Ceci est la raison de ressentir le besoin de partager leur anxiété. Si vous rendez visite à votre famille ou à vos amis, il importe d’en parler ouvertement. Les enfants apprécieront probablement cette opportunité.

Si vous êtes séparé ou divorcé, Noël peut être particulièrement éprouvant, les enfants ne sachant pas choisir avec lequel des parents ils passeront les jours fériés. Il se peut qu’ils essaient de s’accrocher à l’idéal d’une famille réunie. Les nouvelles compositions de familles peuvent également générer de nouvelles traditions. La période d’adaptation peut être accablante, d’autant plus si ceci se passe immédiatement après une rupture ou pour le premier Noël. Une bonne solution consisterait à intégrer toute la famille dans les préparations.

Développer une attitude de gratitude au sein de la famille peut aider les enfants, comme les adultes, à se concentrer sur l’esprit de Noël tout en étant reconnaissant pour ce qu’on a et non pas sur ce qu’on veut avoir. Il existe de simples moyens d’exprimer cette gratitude en famille. Ces méthodes sont de nature à augmenter les sentiments de bien-être et d’empathie. Il existe également des ‘jeux-Noël’ alternatifs amusants, quand la dinde est éventuellement brûlée comme ‘Ça pourrait être pire’ ou des charades de gratitudes ‘Pourquoi je suis reconnaissant’ peuvent être utilisées. Une bonne portion d’humour est recommandée pour aider chacun à se rendre compte qu’un Noël en famille ne doit pas forcément être parfait.

Le plus important est le fait qu’il y a toujours quelqu’un au 116111 Kanner-Jugendtelefon ou à l’assistance en ligne (www.kjt.lu) qui vous écoutera et à qui vous pourrez vous adresser de façon anonyme et confidentielle.
Les bénévoles sont également disponibles pendant les vacances scolaires, au cas où un enfant, un adolescent ou un adulte aurait le besoin d’obtenir des informations, des conseils ou simplement un dialogue avec une tierce personne non-moralisatrice.
Vous pourrez trouver notre service sur www.kjt.lu.