BOD Post Card 11 web klein

Au Luxembourg, comme dans nombreux pays voisins, l’utilisation d'alcool est présente pendant presque toutes les occasions: des fêtes de famille, aux fêtes scolaires, aux déjeuners d'affaires et lors des fêtes de retraite. L’alcool est une drogue socialement acceptée que la plupart des gens considèrent comme relativement inoffensive malgré les restrictions de vente et de consommation pour les enfants de moins de 16 ans. 

 

C'est ainsi que les enfants et les jeunes peuvent être désorientés par la contradiction de ce qu’on leur dit et de ce qu’ils peuvent observer sur l’alcool dans notre société.

Aujourd'hui, la plupart des parents et des adultes responsables qui travaillent avec les enfants, en particulier avec les adolescents, désirent aussi leur parler sur la consommation de l'alcool; le bon, le mauvais et le risque, mais il est souvent très difficile de savoir par où commencer. Même si vous ne buvez pas d'alcool régulièrement, votre enfant sera probablement en contact avec de l'alcool en dehors de la famille. Par conséquent, tous les jeunes devraient être éduqués au sujet de l'alcool et comment y faire face.

L'alcool a une influence sur comment nous percevons le monde. Pour la plupart des gens, une boisson les rendra plus détendus, moins inhibés et peut-être plus sociable. Cependant, boire beaucoup en une fois, ou boire continuellement, peut conduire à de graves problèmes. Sous l'effet de l'alcool, les jeunes sont plus susceptibles de prendre des risques, d'avoir des accidents et de se retrouver dans des situations sociales qu'ils regretteront plus tard. En tant qu'adultes, nous connaissons généralement ces risques par l'expérience, et pourtant, en tant que société, nous ne savons toujours pas comment parler ouvertement de ceux-ci. De plus, les jeunes voient souvent les adultes comme des modèles et ont tendance à reproduire ce qu'ils voient plutôt que de suivre ce que nous leur disons. Si les parents ou d'autres adultes responsables leur disent de ne pas boire d'alcool mais qu'ils boivent régulièrement et ouvertement eux-mêmes, leur message devient contradictoire et peut même avoir un impact négatif.

Il n’y a aucun doute, que les adolescents et même les pré-adolescents peuvent se sentir obligés de boire parce qu'ils veulent s'intégrer dans leur groupe de pairs. Ce type de pression est souvent mal compris. Ils veulent boire parce que leurs amis le font, mais pas nécessairement parce que leurs amis les obligent à le faire. C'est une partie importante du changement de la puberté lorsque les groupes de pairs ont souvent plus d'influence que les parents sur le comportement des adolescents. Ils veulent se sentir acceptés, ils veulent se sentir à l’aise en ces temps difficiles et l'alcool peut être la solution. Mais sans soutien, ni conseils, ce comportement peut mener à une forme d'évasion.

Le meilleur conseil pour les parents est de parler ouvertement de l'alcool et de ses effets à la fois positifs et négatifs. Si vous buvez de l'alcool dans la famille, essayez de toujours avoir de la nourriture en même temps. Ceci est important parce que manger avant ou pendant que vous buvez ralentit les effets de l'alcool et rend plus facile de juger sur la consommation d'un autre verre éventuel. Encouragez-les également à boire de l'eau entre les boissons alcoolisées. Parlez ouvertement aux enfants et aux jeunes des raisons pour lesquelles vous consommez de l'alcool. Même, si vous ne buvez pas, il est tout aussi important d’en parler, parce qu’ils viennent tôt ou tard en contact avec des autres qui boivent. Si vous consommez de l’alcool, vous aimerez peut-être le comparer à leur nourriture préférée ou à une friandise comme le chocolat. Tout est en ordre avec modération. Si votre enfant est plus âgé et que vous soupçonnez qu'il ou elle boit à l'extérieur de la maison, essayez de l'encourager à parler de ce qu'il boit, avec qui, où, combien et quand. Rappelez-leur que les

différentes formes d'alcool auront un effet différent et que l'environnement de consommation aura également une influence sur cet effet. Apprenez-leur à se protéger, à rester avec des amis de confiance, et planifier un retour à la maison en toute sécurité. Il peut être utile de demander aux adolescents ce qu'ils feraient dans une situation particulière incluant eux-mêmes et leurs amis buvant. Pratiquer ce qu'ils diraient ou feraient, renforcer leur confiance en soi avec la capacité de gérer ces situations peuvent être une aide précieuse. Et soyez prêt à permettre à votre enfant de toujours se rabattre sur vous en vous servant d'excuse. Une excuse pour reprocher aux parents pour avoir insisté sur le fait que vous êtes de retour à la maison à minuit a toujours été la meilleure ligne d'échappement du livre.

L'assistance en ligne du KJT pour enfants, adolescents et parents (www.kjt.lu) peut offrir des informations, des conseils impartiaux ou simplement une personne qui ne porte pas de jugement pour parler. Si vous ou votre enfant souhaitez parler de ce sujet ou de tout autre sujet de manière confidentielle et anonyme, contactez-nous.