BOD Post Card 9 web klein

Certains moments de tristesse, de sautes d'humeur et même de sentiments d'impuissance sont courants et chez les enfants, surtout chez les adolescents, et chez les adultes. Mais à quel moment un parent ou un adulte qui s'occupe de jeunes devrait-il commencer à s'en inquiéter?

 

Nous savons tous que ces sentiments jouent un rôle important dans la vie de tous les jours. En fait, ils peuvent souvent nous faire progresser pour mieux faire face aux hauts et aux bas de la vie. Cependant, il y a un côté plus sombre à éprouver des sentiments de négativité, y compris le rejet, l'anxiété, l'inutilité ou le désespoir, surtout si ces sentiments persistent ou continuent pendant plus de quelques semaines. Cela peut être un indicateur qu'une personne souffre d’une dépression.

La dépression (trouble dépressif majeur ou dépression clinique) est un trouble de l'humeur fréquent mais grave. Il provoque des symptômes sévères qui affectent notre façon de ressentir, de penser et de gérer les activités quotidiennes telles que dormir, manger, socialiser et travailler ou étudier. Les enfants, les adolescents et les adultes qui sont déprimés ne savent souvent pas pourquoi ils se sentent comme ils le font. Cela peut rendre le diagnostic difficile, car ils peuvent apprendre à cacher leurs symptômes en prétendant être «ok» en public. Ce n'est pas si inhabituel pour les adolescents et les adultes parce qu'ils constatent, qu'après un certain temps, leurs symptômes comme la tristesse, les sautes d’humeur, le pessimisme et le manque général de dignité sont généralement mal acceptés en société. Par crainte d’être repousser davantage, ils pourraient masquer ces sentiments ou se tourner vers des groupes plus compréhensifs mais pas nécessairement d’une manière tonique.

En tant que parents et adultes qui s’occupent des jeunes, nous devons être conscients des symptômes de la dépression parce qu’il ne s’agit pas d’une humeur ou d’une phase passagère et ce n'est pas un état qui disparaîtra sans un traitement approprié. Pour que la dépression soit diagnostiquée, les signes et les symptômes doivent être présents pendant au moins deux semaines. Ceux-ci comprennent non seulement les sentiments négatifs dont nous avons parlés, mais aussi les changements d'appétit, les cycles de sommeil, les forts emportements ou les pleurs persistants, la difficulté à se concentrer, le retrait des activités préférées, les symptômes physiques comme les maux d’estomac ou les maux de tête (sans cause évidente) ou les pensées suicidaires.
Si votre enfant, ou un enfant à votre charge, semble souffrir constamment de l'un ou l'autre de ces symptômes, il est important qu'il consulte un pédiatre ou un médecin de famille le plus tôt possible.


Chercher de l'aide peut être une étape difficile pour l'enfant et ses parents, car il y a souvent une certaine stigmatisation à admettre qu'ils pourraient avoir des problèmes de santé mentale. Avant de franchir cette étape, il est important de prendre le temps de parler et d'écouter activement l'enfant. Pour ce faire, vous devez trouver un moment où vous ne serez pas interrompu pour parler de vos inquiétudes. Laissez l'enfant ou l'adolescent parler ouvertement et essayez de ne pas l’interrompre. S'il y a des silences entre les mots, comme c'est souvent le cas lorsque les gens sont déprimés, essayez de rester auprès d’eux et montrez votre acceptation de ce qu'ils ressentent vraiment. Cela peut prendre un peu de temps pour laisser tomber le 'masque' même avec les parents. Ne le prenez pas personnellement, c'est normal. Plus vous êtes ouvert à accepter ce qu'ils ressentent, plus ils seront en mesure de se confier. Si cela s’avère trop difficile, suggérez peut-être que l'enfant puisse partager ses sentiments avec un autre adulte de confiance ou un professionnel de santé. Avec un diagnostic et un soutien approprié, qui peut comprendre un suivi psychologique et des médicaments, la dépression peut être traitée avec succès. En tant que parents d'enfants ou d'adolescents souffrant de dépression, il est également important que vous obteniez du soutien.

 

Les enfants, les jeunes et leurs parents peuvent également contacter le service d'aide en ligne sur www.kjt.lu. C'est gratuit, confidentiel et anonyme. Cela peut apporter un grand soulagement aux enfants souffrant de dépression, et à leurs parents, de savoir qu'ils ne sont pas seuls.