Bod Post Card6 klein

Après des semaines qui se suivent tout au long de l’année scolaire, les enfants se réjouissent des vacances d’été, mais pour quelques enfants, surtout au sein de la communauté internationale, cela signifie une séparation des amis un peu différente. Au Luxembourg, un pays où on trouve une grande mobilité, la possibilité de se faire de nouveaux amis et de les perdre est quasiment donnée.



 Le processus de dire au revoir positivement est une compétence que nous devons tous apprendre parce qu'elle nous aide à grandir dans notre capacité à faire face à la vie et aux fins inévitables auxquelles nous devrons faire face.


Les deux choses qui faciliteront ce processus, ce sont le temps et l’organisation. Autrefois, on considérait comme une bonne idée le fait d’éviter de parler des amis partis et des sentiments possibles qui peuvent survenir. De nos jours, on pense en général que les enfants et les adultes réagissent mieux lorsque le changement est ouvertement discuté et qu'ils sont encouragés à découvrir leurs sentiments.
Une façon de faciliter le processus est de prendre le temps de planifier comment se passera « l’au revoir » de vos enfants avec leurs amis avant l’été. Il peut sembler étrange de parler ensemble de la façon de dire au revoir, mais il s’agit de plus que de mots et d’un départ final. Suivant l’âge de vos enfants, vous penserez peut-être qu’il serait bien d’organiser une rencontre familiale ou une discussion entre quatre yeux concernant leurs sentiments. Parmi les questions que vous aimerez poser durant la discussion, on peut citer les sentiments rencontrés lors de « l’au revoir » ou la fin de l’année scolaire et le départ des amis, ainsi que leur façon de dire « au revoir ». Cela dépendra à nouveau de l’âge de l’enfant. Ils aimeront peut-être organiser une soirée d’adieu, faire une excursion ou tout simplement faire une partie des choses qu'ils ont aimé faire avec leurs amis ces dernier temps. Cela vaut la peine de consacrer du temps à planifier ces évènements étant donné que les agendas se remplissent très vite avant les vacances.


Encouragez vos enfants à prendre des photos, échanger des adresses et chercher à trouver les moyens nécessaires pour rester en contact. Réaliser un album de départ pour tous les enfants concernés peut constituer un joli cadeau et rappeler que l’amitié peut rester même si les personnes que nous aimons ne sont plus aussi proches.


Si vous ne l’avez pas encore fait vous pouvez réfléchir à la meilleure solution, en utilisant les médias sociaux ou les GSM pour rester en contact. Vous pouvez envisager peut-être d’établir des limites à l’avance de crainte que votre enfant devienne trop dépendant de ce type de médias. Même les enfants plus jeunes peuvent être affectés par ce processus, donc l'échange d'images faites à la main ou de cartes postales peut aider.
Il est très important de permettre à chacun de parler de ses sentiments et de considérer la force dont votre enfant a fait preuve dans le passé pour se faire des amis. Les relations variables que nous établissons dans notre enfance et surtout dans notre adolescence peuvent être aussi importantes que celles à long terme que nous établissons en tant qu’adultes, espérant que quelques-unes vont naître. Même si le temps où les enfants ont fait connaissance n’a pas été long, il peut être très difficile de se séparer lorsque quelqu’un part et l’autre doit rester.
Les adolescents très attachés à leur groupe peuvent éventuellement trouver de l’aide en parlant à leurs parents de cette transition particulièrement difficile. En tant que parent, vous pourrez peut-être leur suggérer de parler avec un autre adulte de confiance ou en s’adressant au service d’assistance en ligne du KJT (Online Help). Les enfants et les jeunes peuvent entrer en contact avec ce service par le biais du site www.kjt.lu. Les parents concernés ou leurs familles peuvent s’adresser également au service d’assistance en ligne pour parents du KJT. Ces services sont gratuits, anonyme et confidentiels. Vous et votre famille ne sont pas seuls.